Forum Grece et petites annonces
Forum : Autour d’un Ouzo

Répondre au sujet | Messages privés | Retour au forum

Auteur Petite mésaventure
νικ&#
Posté le :
05.01.2006 07:46

Belfort - France
Hors ligne
Le forum semble calme, j'en profite pour vous narrer une petite mésaventure de l'été dernier :
Nous souhaitons acheter une "spitaki" en Grèce pour les vacances et bientôt pour la retraite.
Des amis nous avaient trouvé une petite maison traditionnelle en pierre et lauzes à un prix raisonnable. Malheureusement l'hiver fut rude, neigeux et le toit s'est affaissé sous le poids de la neige.
Malgré une tentative de négociation, le prix est resté identique. Zut de zut !
Deuxième essai, nous trouvons par le biais d'une agence une petite maison dans un village, Rendez vous pris avec les vendeurs, ils arrivent accompagnés d'un ami parlant parfaitement le français. A quoi bon se fatiguer ? au lieu de parler grec, nous parlons donc français .....
Le prix est annoncé en fin de visite : 70 000 €, mais.... les vendeurs parlent entre eux ( en grec ) et j'apprends que c'est 70 parce que nous sommes français et que le prix pour des grecs était de 50 000 € .....
Evidemment je n'ai pu résister au plaisir de dire ( en grec ) que la maison trouverait certainement un acquéreur ... allemand.
C'est rare de voir des grecs bouche bée

J'admet que la même aventure aurait pu arriver en France avec des acheteurs étrangers ....
psaknoumé panda ...
Christi@n
Posté le :
05.01.2006 08:25

SKALADOS - GRECE
Hors ligne
J' ai lu ton anecdote qui n'est pas rare ...

Un ami leur avait dit que sur son front ce n'était ni écrit roi du pétrole, ni américain.

Nombreux sont ceux qui ont encore un cliché du touriste qui arrive avec sa fortune dans les poches. A leur décharge, il faut dire ceci :

Il y a 20 à 30 ans, le prix des tavernes était tel que des allemands au Mark fort , laissaient un pourboire équivalent au prix de l' addition !
C'est comme ceci que se forge une rumeur ou un cliché durable.
Pour exemple, à Parga en 1984 , nous avions payé 6 repas avec café et boissons pour en drachmes l' équivalent de 10 euros actuels.
Le litre de gasoil était à 0, 27 centimes d' euro le litre, le kilo de melon à 0, 20 euros, et le kilo de pastèque à 0, 21 ! Soit à l' époque 20 drachmes le melon et 14 drachmes la pastèque.

Sans les îles, se vendaient des maisons de 5 à 6 pièces à restaurer pour parfois 4.000 à 6.000 euros avec des travaux à prix de main d' oeuvre dérisoire.
Les choses ont bien cnagé depuis, mais les mentalités suivent difficilement, car une inflation forte de la demande suite à un pouvoir d' achat grec qui a été très fort en 15 ans ' Europe ) et ceci a eu pour conséquence une hausse des tarifs.
Dans les îles, la famille qui était propriétaire de plusieurs biens et qui voyait son voisin qui vendait n' avoir aucune difficulté à le faire même avec un prix euphorique, se mettait à en faire autant et c'est à celui qui ferait ainsi fortune.
En efet quel est l' allemand qui allait discuter sur 1.000 euros de plus alors que le prix proposé lui paraissait dérisoire.

Sur ce plan aussi les choses évoluent, les prix sont devenus élevés et les gens qui ont émigré sur Athènes pour raison de travail et qui veulent revenir pour leur retraite dans les îles, ( au pays ) , ne peuvent plus acheter à cause des prix forts !
Cette inflation sévère des prix de l' immobilier est à l' origine de nombreuses familles fâchées ( source = notaires locaux et avocats d' affaires ) .

Pour mes amis qui veulent acheter , une astuce : les grecs que je connais très bien, je peur demande comme intermédiaire d' obtenir le prix comme si c' était pour eux. Ils me le transmettent.
Puis quand j' aide mes mais à négocier, j' ai ce prix en tête, aussi, lors de la discution, je glisse ceci " j' ai appris que vous en voudriez tel prix ... ( celui obtenu par l' ami grec ) et comme ceci la personne sait de suite à quoi s' en tenir, et ne change pas de base de négociation.

Une autre observation issue de plusieurs négociations : Les grecs sont un peu orientaux, arriver et acheter une maison en 1 heure n'est pas du tout dans leur culture. Celui qui agit comme ceci roule obligatoirement sur l' or .
Pour ma maison, j' ai attendu et fait attendre environ 1 an.
Et le prix à baissé de 43 % environ ! Signe qu' il y avait quand même une bonne marge de négociation !
Si vous êtes prêt à mettre 50.000 euros, et qu' il vous en demande 70.000 , c'est à tout coup pour se réserver un marge aussi de négociation.
Je suis persuadé qu' il est prêt à la laisser à 55.000 euros, mais que de votre côté, il aurait fallu commencer à proposer 40.000 pour finir à 50.000 .
C'est très souvent ce qu'il se passe. Je n' affirme en aucun cas " être plus malin qu' un autre", mais c'est cette méthode que je constate à chaque fois.
Autre exemple, des mais l' été dernier ont vu une maison délaissée depuis 15 nas à restaurer et qui est à vendre. La somme denadée est euphorique, et comme le toit est très abimé, elle se dégrade fortement. En mars ou avril nous recontacterons le propriétaire en argumentant que cet hiver a été destructeur et que peu à peu il n' aura jamais la somme demandée, car elle pert vite de la valeur et qu' il aura alors une somme bien inférieure à celle demandée de suite .
Un argument qui fait mouche surtout devant la maison en question, et en faisant le dépité devant les dégradations en cours .
Une autre astuce , écrire la dernière somme proposée sur un papier et le lui donner, il empoche et ce papier sera ressorti à un moment ou à un autre . Et dessus votre numéro de tel , et attendez ...
Un dernier détail, si votre vendeur voit que vous êtes très emballé par sa propriété, il sera aussi emballé sur le prix proposé, ceci se vérifie chaque jour . C'est aussi très oriental.

a +
anastassia
Posté le :
05.01.2006 09:05

Genève - Suisse
Hors ligne
J'aurais voulu etre là pour voir la tête des vendeurs lol. Ca me rappelle une anecdote, j'étais allée voir une amie qui séjournait dans un club de vacances français du côté de Kinetta. Tout le personnel était parfaitement bilingue et forcément mon amie parlant français nous conversion dans cette langue, lorsqu'elle demande à une serveuse un frappé gliko cette dernière part en ronchonnant et en disant en grec que ces p.... de touristes français n'ont vraiment que ça à faire que de boire des frappés... Je l'apostrophe et lui dis que je suis désolée mais que je n'ai pas bien compris si elle parlait des touristes en général ou des touristes français. Là dessus, la demoiselle pique un phare et se confond en excuses. c'était assez drôle. Autre anecdote à une époque, il y a une quinzaine d'années où certaines peut être meme toutes ( je ne sais plus), les entrées de musées et de sites archéo étaient payantes pour les touristes et gratuites pour les Grecs, je me rappelle encore de mon père qui nous donnait la consigne de ne pas parler en français... nous nous prenions alors mon frère et moi pour des espions... Que de bons souvenirs.
vlassis
Posté le :
05.01.2006 13:25

Athinai (Byron) - Hellas
Hors ligne
Sans être méchant c' est presque normal de vendre une même chose à un Grec et à un etranger à prix différent. Après ça à partir du moment ou tu parle grec il est clair que tu fais partie du jeu et qu' ils n' ont plus le droit de te plumer de cette manière. Ca m' arrive aussi dans la vie de tous les jour et quand je répond en grec bien lourd, c' est tordant de voir la tête qu'ils font

A part ça, sans avoir vu la maison, 70 000 euros c' est encore bon pour une maison en Grèce de 2005 crois-moi...
fan
Posté le :
05.01.2006 19:22

nîmes - france
Hors ligne

Dans ma région , ça a été exactement pareil, tous les jolis mas et les remises ont été vendus à prix d'or aux étrangers: suisses belges anglais et allemands surtout, et les gens du coin ne pouvez même plus acheter tellement les prix ont flambé.
Conséquence: des villages entiers sont dépeuplés, très beaux et bien restaurés mais sans ame, c'est le cas de le dire sauf un peu l'été quand les proprio viennent passser les vacances.
Y en qui disent que de toutes façons avant ça n'intéressait personne et que ces villages seraient à l'abandon.
Et bien c'est faux, peut-etre il y a 40 ans les gens recherchaient plus la ville mais depuis ça a bien changé.
Alors de grâce si vous achetez en Grèce que ce soit pour en faire votre résidence principale ou pour y séjourner plus d'un mois par an, sinon attendez la retrâite.
filakia
νικ&#
Posté le :
06.01.2006 07:21

Belfort - France
Hors ligne
Notre intention était de nous y installer définitivement. Dans un village de 50 habitants l'été ( que des grecs ) et 10 l'hiver, sans enfants, nous aurions apporté 2 jeunes et notre fils de 8 ans...
Apparemment les grecs ne sont pas plus ( ni moins ) malins que les français : on vend aux touristes fortunés et ensuite on pleure à la télé : on a du fermer l'école, il n' y a plus d'épicerie ni de boulanger ... ( voir ce qui se passe en bretagne ).
C'est la vie !
fan
Posté le :
07.01.2006 17:56

nîmes - france
Hors ligne
Je m'excuse de ce que j'ai dis plus haut, même si c'était pour s'y installer plus tard car de toutes façons il vaut mieux que ce soit des gens fous de la Grèce plutot que seulement des adeptes du soleil
νικ&#
Posté le :
09.01.2006 10:34

Belfort - France
Hors ligne
Ben ? y a pas à s'excuser !
On est là pour causer.
De la discussion nait la diversité.
lEIRBAG
Posté le :
09.01.2006 15:43

TOULON - FRANCE
Hors ligne
Bonjour à tous
J'ai lu avec intérêts vos différents message. Il n'y a pas qu'en Grèce et en Espagne le centre de la France a été envahis par les habitants des pays à monnaie forte car les habitants de ces règions s'en allaient habiter sur les bords de mer. L'espagne a subi cette invasion surtout sur la côte méditerranéene ou en plus des acquisitions d'ancien les promoteurs ont bétonnés allègrement même très bas dans le sud. Il faut reconnaître qu'une maison dans les cyclades à 70 000 € c'est très acceptable au regard de ce qui se pratique chez nous. (+ de 3000 € le m²)Malheureusement pour moi je ne parle pas le Grec et mon coeur hésite entre l'andalousie, règion encore préservée ??) et la tranquilité de la Grèce.
Christi@n
Posté le :
10.01.2006 08:17

SKALADOS - GRECE
Hors ligne
Il est difficile de dire que telle maison est chère ou pas chère pour tel ou tel lieu, sans connaître sa surface, nombre de pièces ou situation, etc... dans les Cyclades on peut trouver de 50.000 euros à 2.000.000 d' euros, si vous trouvez que ce dernier chiffre est exagéré, en Grèce achetez un magazine qui a pour nom " MIKONOS SPITIA , et regardez, vous verrez que ce prix est encore bien en dessous de celui de plusieurs maisons de Mikonos.

Si vous venez sur Tinos, vous pourrez voir dans un endroit isolé qui a pour nom Agia Varvara, une maison avec devant une piscine, ce qui est à priori normal, mais devant il y a aussi un terrain de tennis, encore normal, mais encore devant .... un terrain de foot personnel , ce qui est déja moins fréquent !

Ce qui m' afait sourire, c'est le récit sur la réflexion de la serveuse.

J' ai un ami grec qui est marié avec une française depuis environ 30 ans. Comme cette dernière a vécu 7 ans à Athènes elle parle grec couramment et d' après les grecs sans aucun accent, ce qui les surprend toujours. L' amour ça aide ...!!!
Bon de retour sur Athènes, ils traversent Plaka. Comme ils étaient habillés en " touriste français de passage " ... à la devanture d' une des bijouteries, un vendeur s' adresse à son collègue d' en face et dit mot à mot en grec : " regarde le beau cul qu' elle a " une fois que la femme de mon ami est passée. Celle ci qui a bien entendu s' est retournée et a dit bien fort : " j' ai peut-être un beau cul, mais ce n'est pas toi qui t' en occuppe , et ce n'est pas pour demain " .
Les deux vendeurs sont rentrés vite fait dans leur boutique respective, ne sachant comment gérer la réponse qu' ils venaient d' avoir...

Une autre fois, je me balladais avec mon épouse dans une ruelle d' Athènes et de chaque côté d' une table 2 papous qui jouent au tavli. Une touriste nordique bien en chair passe , et nous suivions derrière elle. Une fois passée , un des papous dit : Karpousis, pépponis , visant par ces mots certraines parties de son sirps évidemment.
Et nous étions derrière et ils se sont aperçux que nous avions compris l' allusion, aussi de suite ils ont demandé si nous avions compris ce qu' ils disaient, et dans l' affirmative, un des papous a dit à l' autre qu' il fallait se modérer, que maintenant depuis l' Europe, les touristes comprennent tout !

Ah les papous retraités qui ont pour principale activité de regarder passer les touristes, et par la même occasions les grecques aussi ( j' ai bien écrit grecques, pas " grecs " !

Répondre au sujet | Messages privés | Retour au forum

Top